Un village convivial

Découvrir Puiseux-pontoise

L'église

Le presbytère

La salle polyvalente

Grande Rue

Rue Neuve

La distillerie

étymologie

Puiseux

L’origine de Puiseux-Pontoise remontant à l’Antiquité, il faut s’en référer aux langues “mortes” pour remonter aux racines du nom de la ville. On trouve dans la langue latine, le mot “puteolum”, qui veut dire puits. On peut imaginer que le rôle de relais du village à l’époque lui a donné cette appellation de “puits”, puisqu’on s’y arrêtait pour se reposer et reprendre des forces.

étymologie

Pontoise

Il semble évident que cette deuxième partie du nom de notre village se calque sur le statut de Pontoise, qui fait office de “Pont” sur “l’Oise”. Les linguistes noteront cependant que “Pontoise” est une adaptation du nom latin de la ville, “Brivisara”, qui est formé du Gaulois “briv”, et du suffixe “isara”, qui signifient respectivement, et sans surprise, “pont” et “oise”…

Logo

Le pigeonnier

Le pigeonnier

Le village n’ayant pas de blason, il a dû se trouver un logo. Cette image, que vous retrouvez sur les en-têtes de la ville et sur ce site, reprend en fait le graphisme de la tour octogonale que l’on voit dépasser du village. Point d’élévation principal de Puiseux-Pontoise, ce pigeonnier est devenu l’emblème de la ville.

01

De l’Antiquité à la guerre de Cent ans

Les premières traces de Puiseux se trouvent dans l’Antiquité.
Alors situé près de la chaussée Jules-César, qui conduisant de Paris (Lutèce) à Lillebonne (près du Havre), le village est un point de relais comme un autre, un hameau doté de quelques fermes.
L’activité agricole est logiquement son champ d’activité quasi-exclusif, même si ce statut sera parfois difficile à tenir. Episode pénible s’il en est, la guerre de Cent ans fera ainsi passer Puiseux par les flammes. Puiseux sera brûlé et pillé lors de la Guerre de Cent Ans et le village sera pillé par les Anglais, en 1433.

02

Du second Empire aux années 1960

Au cours des siècles, on a vu se construire d’importants domaines fonciers, comme le domaine appartenant à la famille Thomassin (dont est issu l’actuel maire, et qui remonte au second Empire), et cette concentration des terres va permettre un début d’industrialisation.

C’est ainsi qu’au XIXe siècle, grâce au domaine sus-cité, une distillerie d’alcool de betterave va pouvoir ouvrir ses portes. Elle durera jusqu’à la fin du XXe siècle !
A la même époque, le village verra aussi s’installer une importante briqueterie. Elle est d’ailleurs reconvertie de nos jours en fabrique de matériaux de construction.

A ces occasions, le logement connaît un premier développement, et les fermes, jusqu’ici majoritaires dans le village, côtoient bientôt des logements pour ouvriers agricoles, assez semblables dans leur construction aux corons du Nord de la France

03

Des années 60 à aujourd’hui

C’est dans les années 1960, avec son intégration à la ville nouvelle (alors en construction) de Cergy-Pontoise, que Puiseux va vivre sa révolution.

Les terres agricoles vont petit à petit disparaître, la population étant de moins en moins rurale. Le village et ses deux hameaux (la Briqueterie et la Jardinerie) profitent de la dynamique de la ville nouvelle et bénéficient de nettes améliorations.

Les Puiséens pourront ainsi bénéficier d’une réfection totale du réseau d’eau potable et d’assainissement, de l’enfouissement des lignes électriques et téléphoniques.

Le visage du village va enfin radicalement changer : les “corons” sont détruits en 1990, au profit de programmes de lotissements qui achèvent enfin de transformer la commune en un village “moderne”. Dernières étapes, Puiseux est doté d’installations publiques flambant neuves : complexe sportif, nouvelle école de quatre classes, et salle des fêtes…

Puiseux-Pontoise

Les distilleries

Démographie

Population, densité… retrouvez toutes les données sur notre village.

Population

Superficie en hectares

Densité par km2

Altitude moyenne en mètres

Communauté d’Agglomération de

Cergy-Pontoise

Puiseux-Pontoise fait partie de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, regroupant 13 communes : Boisemont, Cergy, Courdimanche, Eragny-sur-Oise, Jouy-le-Moutier, Menucourt, Maurecourt, Neuville-sur-Oise, Osny, Pontoise, Saint-Ouen-l’Aumone et Vauréal.

Population totale

Superficie totale en hectares

Puiseux-pontoise en quelques images

Puiseux-pontoise les images d’hier

Contactez

la mairie